AstroGAS

28 May 2021

Petits soucis
Hello,
depuis un long moment j'avais un problème de dédoublement d'une des aigrettes dues à l'araignée de secondaire. C'était vraiment disgracieux et cela me perturbait lors des mises au point.
Mon problème était lié à une non-orthogonalité des 4 branches de l'araignée porte-secondaire.
Je me suis imprimé en 3D un outil qui se place sur cette araignée et permet la vérification de l'installation.



Profitant du mauvais temps je me suis appliquer à effectuer ces réglages.

Test à l'instant sur Arcturus. On dirait bien que mon outil est efficace.



J'ai ai également profité pour refaire la collimation qui en avait bien besoin ;o)

JM
23:35:52 - JeanMarc - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 9 - Evaluation : 9.89

Veuillez évaluer cet article :
10 


23 April 2021

Avancement du Dob 355 de voyage (suite)
Bonjour à tous, voici l'état d'avancement des travaux.

Barillet:

Pour le moment, rien n'est collé et tout est démontable.

J'ai ajouté le câble de soutient du miroir ainsi que 2 petites butées latérales imprimées en 3D (Pet G plein) et un anneau découpé dans une feuille en plastique pour bloquer les triangles en rotation.




Porte filtres


J'ai fait un porte filtre découpé dans une plaque de carbone 2mm. Il est composé :

D'une première couche qui est une plaque aux dimensions du porte oculaire avec un trou central un peu plus large que la partie coulissante du porte oculaire.
Sans plaque porte filtre, la partie coulissante du porte oculaire pourra traverser le porte filtre ce qui pourra être nécessaire pour rattraper le back focus si, occasionnellement, j'essaye de prendre une photo.

D'une seconde couche qui compose la partie latérale des deux glissières, une de celles-ci inclus un petit indexeur à ressort (morceau de ressort de stylo à bille et index découpé dans une plaque de teflon). Deux petites cavités creusées dans la première et la troisième couche hébergent la partie la plus large du ressort.

La troisième couche termine la glissière






Mon Dob 250 et mon Dob 400 ont des portes oculaires 1,25' et ils utilisent tous les deux une même plaque porte filtre. Le positionnement s'effectue au moyen de petits aimants.

Ici, je dispose d'un porte oculaire 2' mais, n'ayant pas l'intention d'acheter tout de suite des filtres 2', j'ai souhaité pouvoir utiliser la plaque des filtres 1.25'.

J'ai donc découpé une plaque adaptatrice. La plaque actuelle s'y insère et s'y arrime avec ses aimants.





Tourillons



La fabrication est en cours.

J'ai découpé une âme en polystyrène (14 mm d'épaisseur) avec des inserts en bois aux emplacements des fixations (découpe débordant de 2 mm au fil chaud).

J'ai stratifié les 2 faces (1couche de fibre de verre 160gr/m² + 1 couche de carbone 200 gr/m²) puis j'ai dressé les flancs avec mon bricolage de défonceuse sur table.





J'ai également préparé la bande de frottement avec la méthode préconisée par un autre astro-bricoleur (2 feuilles de carbone stratifiées sur une tôle d'alu "granitée").



Yves Piette


16:05:18 - Yves - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


05 April 2021

Schlieren Imaging - Observation de la turbulence
Voici le résultat d'une manipulation permettant d'observer la turbulence: "Schlieren"









Quel est le but?
Mesurer la turbulence à la surface d'un miroir.






Pour plus d'info, cherchez Schlieren Imaging sur internet.
Je me suis plus particulièrement inspiré de cet article:
https://sciencedemonstrations.fas.harvard.edu/presentations/schlieren-optics


Alexandre
23:09:25 - Alexandre - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 2 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


24 February 2021

Les ISO...
Hello,

à la suite de la lecture d'un article de Richard S. Wright Jr intitulé "Choosing the Best (Good Enough) ISO for Astrophotography" je me suis dit que j'allais tenter une expérience.
La méthode proposée est visuelle et donc par définition subjective. Dans Pixinsight il y a un script appelé " Noise Evaluation". Il se trouve dans Image Analysis.
J'ai utilisé ce script pour évaluer le bruit sur une série d'images posées toutes 10 secondes dans l'obscurité avec le Nikon D3 en démarrant à 200 ISO pour terminer à 6400 ISO.

Voici ce que cela donne sous forme graphique.



L'article dit qu'il y a deux types de comportements : ISO variant ou ISO invariant.
C'est comportements peuvent se retrouver dans différentes plages ISO. Et cela semble bien être le cas ici.
Invariant de 200 à 320 ISO; de 320 à 640 ISO et invariant de 640 à 6400 ISO avec une bizarrerie dans le vert à 6400 ISO que je ne m'explique pas...
On peut dire que sur toute la plage le comportement est variant.
Ensuite l'idée reçue du ISO faible = moins de bruit est ici contredite, c'est d'ailleurs ce que dit l'article aussi.

Quel ISO choisir ? Dans mon cas ça devrait être 3200 ISO avec le risque de compression de la dynamique. Je choisirais plutôt le milieu de la plage ISO où le bruit est minimum qui serait quelque chose comme 1600 ou 2000 ISO.

On verra ce que cela donne lors d'un prochain test sur le ciel.

JM



14:04:50 - JeanMarc - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


20 February 2021

Construction Dobson
Bonjour à tous,

Comme plusieurs d’entre vous le savent, j'ai commencé l'astro avec un Dobson Orion XT10 que je n’utilise plus que dans mon jardin.

Pour mes déplacements, j’ai construit un Dobson 250 de voyage sur base des plans de Pierre Strock. Ce télescope a été conçu pour prendre l’avion et il m’a déjà accompagné deux fois à Ténériffe et une fois à Oukaimeden.

J’ai ensuite construit un Dobson 400 démontable. Je l’ai calculé pour pouvoir le prendre lorsque je pars en vacances avec la voiture. Une partie se glisse devant un des sièges arrière ; le miroir dans sa boite de protection se range dans le coffre avec les autres bagages.
(Voir : http://www.astrosurf.com/yves_piette/)

J’ai cependant un problème avec ce modèle. Le miroir pèse 13 Kg et, avec sa boite de protection (qui sert aussi de caisse du primaire), on atteint 18 Kg. Je suis partiellement paralysé aux membres inférieurs et la manipulation de cette boite, au moment du montage, est à la limite de mes capacités physiques.

Il y a quelques temps, j’ai découvert que teleskop express vendait des miroirs fins de marque Astroreflect. Ils commercialisent, entres-autres, un miroir de 355 cm de diamètre pour une épaisseur de 2,5 cm et un poids de 4,8 Kg. Après avoir fait des simulations de déformation avec le logiciel Plop, j’en ai conclu que, moyennant l’utilisation d’un barillet à 18 points, ce miroir était tout à fait utilisable.

J’ai alors décidé de construire un Dobson sur base de ce miroir avec un cahier des charges ambitieux : Tout comme le Strock 250, ce Dobson pourrait m’accompagner en avion (sans prendre de supplément de bagages). Le miroir et les oculaires devraient tenir dans une valise cabine ; le reste du télescope devrait tenir dans une valise soute avec les autres affaires.

Schéma synthétique:



Pour tenir les contraintes de poids, beaucoup d’éléments doivent être en composite avec une peau en tissu de carbone/résine époxy et une âme en polystyrène : cage du secondaire, rocker, tourillons, …
L’utilisation de ces matériaux permet d’obtenir des pièces très rigides et très légères mais nécessite un travail beaucoup plus important que l’utilisation de bois ou d’aluminium. Le chantier est donc très lent.
Dans une publication précédente, j’avais montré la cage du secondaire en cours de construction. Elle n’a pas beaucoup avancé mais comme le porte oculaire et l’araignée doivent être démontables (pour un gain important de compacité en mode « avion »), j’y ai ajouté des inserts en aluminium que j’ai fabriqué à la fraiseuse puis anodisés et teints en noir.





Voici cette cage lors des réglages pour que le faisceau d’un collimateur laser soit bien parallèle au plan de l’anneau.



Je me suis ensuite attaqué au support du miroir secondaire.
Toujours pour optimiser la place en mode « avion », il faut que l’araignée puisse être démontée de l’anneau et que le support du miroir secondaire puisse être démonté de l’araignée.
Voici l’état d’avancement de ce support. Il s’agit principalement d’une impression 3D en PET-G recouverte de carbone. Une rotule sert d’articulation entre la plaque et le support. La tige filetée reliant la plaque à l’articulation permettra de régler la hauteur du miroir. Cette opération ne devra être faite qu’une seule fois pendant la construction.
Un ressort et 2 vis moletées permettront d’effectuer la collimation du secondaire et je dois encore insérer un système de chauffage anti-buée au dos de la plaque (fil résistif inséré entre 2 couches de tissus de fibre de verre).



Ces dernières semaines, j’ai fabriqué le capot de protection pour le miroir ainsi qu’une « caisse » de transport « avion ». Le capot pèse 125 grammes et la caisse 165 grammes. Sur les 10 kg autorisés pour les valises cabines, le miroir et ses protections prendrons donc 5,1 Kg.





Enfin, je suis en train de construire le barillet. Comme pour le 400, j’ai utilisé des profilés en aluminium pour le cadre extérieur. La fabrication en est facilitée et l’utilisation d’écrous qui se glissent dans les fentes des profilés permet divers assemblages sans débordements sur les profilés.



J’ai également fait les 6 triangles de support pour le miroir. Je les ai imprimés en PET-G avec l’imprimante 3D puis les ai recouverts de carbone et les ai montés sur les petites rotules de modélisme.
Comme pour le Dob 400, ces triangles seront montés, deux par deux, aux extrémités de trois balanciers, eux-mêmes fixés sur le barillet.



Il y a encore beaucoup de travail à faire (valise en carbone, tourillons, tubes du serrurier, …) mais çà avance doucement ….

Yves Piette

21:31:41 - Yves - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


28 January 2021

Mesure de la focale d'un miroir
Une méthode répandue sur internet consiste à réfléchir un objet lumineux sur une cible, et d'utiliser la formule:

1/f = 1/u + 1/v,
u et v étant respectivement la distance du miroir à la cible et du miroir à l'objet.


Il nous faut une distance de la source au miroir assez looongue.






Pour me faciliter la tâche, j'ai ajusté le miroir vers la cible au moyen d'un laser.






Le miroir est monté sur un banc ajustable.






A la source, un croisillon est monté sur une lampe à led plane.






Il faut le focaliser sur la cible, et c'est facile.


Il est conseillé de faire plusieurs mesures et de les moyenner.
J'ai trouvé que la méthode se révèle assez répétitive.
Voici les résultats pour 7 mesures faites avec un miroir de 320mm:
1893 mm
1892 mm
1892 mm
1892 mm
1891 mm
1894 mm
1892 mm



Alexandre
2021-Jan-27
22:40:04 - Alexandre - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


27 December 2020

Simulation de température de miroirs pour l'observation diurne (Solaire)
En observation, on considère qu'il faut minimiser les écarts de température entre l'optique et l'air ambiant, afin d’éviter une formation de turbulence instrumentale.

En observation nocturne, il est bien connu qu'il faut sortir les instruments à l’avance, typiquement à la tombée de la nuit.
En observation diurne, les changements de température aussi affectent le système optique.
On considère que l'écart de température entre l'optique et l'ambiance doit être inférieur à 2°C, de préférence inférieur à 1°C.

Une différence entre le régime d’observation de jour et celui de nuit, est que de jour le soleil irradie vers le miroir, qui suivant le type de substrat utilisé absorbera plus ou moins d'énergie.


Je vous présente ici les résultats d'un modèle de température de miroir, qui intègre 4 facteurs:
- La radiation: l'élément chaud (l'ambiance) émet vers le miroir (l’opposé l’après-midi)
- La convection: à la surface du miroir, il y a un échange local entre l'air et le miroir, lié à l’écart de température entre les éléments.
- L'absorption dans la masse: le miroir absorbe une partie de l'énergie incidente, l'énergie solaire. L’absorption dépend du substrat
- Les paramètres physiques du miroir afin de déterminer sa capacité thermique d'absorption de l'énergie



Voici le résultat pour un miroir de 250mm de diamètre, qui a subit un traitement interférentiel et reflète une partie du flux. Le flux non réfléchi est transmis dans le miroir.
La courbe la plus importante est la noire. Elle représente l'écart de T° entre la surface frontale du miroir et l'ambiance.

Toutes les simulations commencent à 6h00 du matin, heure supposée du lever du soleil.
Au cours de la journée, le soleil irradie de plus en plus et la température ambiante augmente; ces deux valeurs atteindront un maximum vers 12h/14h.
Le miroir est supposé être mis à l'extérieur et est supposé en équilibre avec l'ambiance à 6h00, çàd 0° dans cette simulation.


Dès le lever du jour, la température monte.
La température ambiante monte plus vite que la température du miroir.
Vers 08h00, cet écart est le plus marqué, avec une valeur de près de -1.5° (miroir plus froid).
Le miroir se réchauffe, et avec le passage du soleil au zénith à 12h, l'écart s'amenuise et ensuite s'inverse.
Les écarts sont positifs l'après-midi, mais en observation solaire, la meilleure période d'observation solaire est le matin, lorsque la turbulence atmosphérique est moindre.
A priori, ce miroir est exploitable toute la journée. Préférentiellement de 10h jusqu'à la fin de la période de stabilité atmosphérique, vers 1h00.






Voici une simulation, considérant que ce miroir a été stocké dans un local pendant la nuit.
Les courbes sont bien différentes, mais à priori le miroir est exploitable dès 7h30 du matin.
C'est un résultat quelque peu inattendu : démarrer une observation solaire avec un miroir qui sort du stockage donne une plage d'observation plus longue.






Le miroir de 250mm utilisé pour la simulation plus haut est assez fin, 25mm d'épaisseur.
La face avant, arrière et le centre du miroir montrent un écart de température très faible.
Voici une simulation d'un miroir de 300m de diamètre. Ce miroir mesure 55mm d'épaisseur.
Son inertie thermique est bien supérieure.
Les écarts de température miroir-ambiance sont bien supérieurs, près du double.
Les courbes se réfèrent à un début d'observation à l'équilibre.
Dans la période d'observation solaire typique de 08h00 à 11h00, l'écart de T° miroir-ambiance est trop élevé.






Une autre simulation avec un miroir sorti d'une pièce plus chaude, montre que le miroir parait exploitable dès 8h30.








Tout cela est théorique.
Les simulations prennent en compte des coefficients, et il faut les choisir.
Puis il faut que ça colle avec la réalité...




Alexandre
Automne 2020
22:34:04 - Alexandre - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 5 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


27 November 2020

Pilotage à distance du télescope
Afin d'épargner un peu mon portable, et ne plus devoir le laisser dehors pendant les séances photo, j'ai opté pour un pilotage à distance de mon matos.
Bon c'est vrai, rester un peu l'abri du froid pendant ces nuits d'hiver pour surveiller les séances de capture photos n'est pas non plus dédaignable...:-)...
Cependant, j'aime quand même bien rester le nez sous les étoiles, et surveiller le télescope.
J'ai donc installé un mini PC, avec tous les programmes nécessaires, sur la monture, et il a très bien fait le boulot pendant les tests.

BMAX



Bmax1



Bmax2



Je l'ai installé sous la monture.

Monture



Je communique avec le télescope par WIFI. J'ai un routeur qui sert uniquement à créer un réseau local, sans accéder à internet. J'ai pas envie que Windows vienne interrompre ma séance pour une quelconque raison pêchée sur internet...
Reste plus qu'à attendre un ciel clair pour tester en mode réel...:-)...

Richard Hendrick
17:37:55 - Richard - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


07 September 2020

Filtre pour Dark
Un petit filtre "noir"...:-)...qui va me simplifier la vie pour prendre mes Darks...quand je l'inclus dans ma séquence en fin de session.



J'espère que cela va bloquer toutes les lumières parasites que j'ai dans mon Newton, quand je dois faire mes Darks pendant la journée.



A essayer ce soir...:-)...

Richard Hendrick

12:24:31 - Richard - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 August 2020

Equilibrage Monture en mode nomade
Un petit plus pour m'aider à équilibrer au mieux ma monture.
J'ai placé un ampèremètre sur le circuit alimentation de la monture.



Je place l'axe RA côté contre poids un peu plus bas que l'horizontale. Ensuite je contrôle la consommation du moteur pendant que je ramène l'axe RA vers l'horizontale. Même chose pour l'autre côté.
Si la consommation est supérieure pour un côté c'est qu'il y a déséquilibrage. Suffit de régler l'équilibrage pour que les consommations d'énergie soient le plus possible identiques. Le réglage se fait à quelques milliampères près.
Idem pour l'axe DC.
Simple et efficace... :-)...merci a Youtube pour cette idée...

Richard Hendrick
13:53:16 - Richard - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


21 August 2020

Support primaire pour solaire
Avec un newton solaire, le primaire est désaluminé et les 96% du flux principal non réfléchis doivent être évacués vers l'arrière.
Le support du primaire doit laisser un champ ouvert au maximum.








Dans la première version du support du miroir primaire, pour le T250, j'avais opté pour un support de plantes en fils circulaires, modifié pour les besoins.
Remarquez la finesse des soudures...






Pour la deuxième version, pour le T300, j'ai opté pour une fabrication maison triangulaire en mécano-soudé.

Des plaques de ferraille sont soudées à des boulons longs, boulons qui serviront aux tiges de support de miroir et d’ajustement de position de la « cage » du primaire.

Avec une épaisseur de 55mm du miroir primaire, 3 points d'appuis devraient suffire.
J'ai opté par sécurité pour 6 points d'appuis.







Pour cela, j'ai pris des crochets de montage de plafond. Ils ont une rotation libre, ce qui est parfait pour la cause.
Leur dimension n'est pas optimale, mais si 3 points suffisent, 6 points d'appuis, même non optimaux ne peuvent pas faire pire.
Cela fait un support primaire à 6 points.






Remarquez l'ajout de plats pour reprendre les ressorts d'ajustement de la cage du primaire.





Certaines calles latérales de support du miroir primaire seront inversées et munies de vis pour accommoder les tolérances de fabrication.
On est dans le bricolage de garage avec un poste à souder à l'arc « à l’ancienne ». La précision millimétrique, pfffff...






Dans le style précision, voici la pièce la plus technique ::--))








Alexandre
21:16:15 - Alexandre - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 7 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


25 July 2020

Equilibrage d'une AZEQ6
Pour ceux qui possèdent une monture Skywatcher AZEQ6 comme moi, nous savons qu’il n’est pas toujours aisé de l’équilibrer. L’axe RA ne répondant pas spécialement bien à l’équilibrage, ceci étant du à une certaine dureté dans son axe.
Pour ma part, j’utilise une méthode qui me permet de bien sentir la fluidité des mouvements RA et DC.
Il faut d’abord équiper la monture avec tout le matériel qui sera utilisé pour la session photo, ou même pour une session visuelle.
Ensuite je démonte le capot transmission, celui ou figure le logo Skywatcher et les numéros de séries. Une simple tôle maintenue par 4 vis.
Et puis, sur chaque pignons d’entraînement des vis sans fin, je place 2 vis.



En m’aidant de ces vis je fais d’abord tourner la vis sans fin de l’axe DC. (Sur la photo c’est l’axe RA)



Tout de suite je peux sentir si le mouvement est fluide. Il ne faut pas être obligé de fournir un gros effort pour l’actionner, que ce soit dans un sens ou dans l’autre. S’il y a un déséquilibre, on sent des mouvement plus saccadés quand le côté le plus lourd prend le dessus.
Faire l’essai avec la barre de contre poids à l’EST et à L’OUEST. Il se peut qu’il y ait une différence due à l’équipement placé sur le tube.
Trouver le point d’équilibre le plus approprié en déplaçant le tube sur sa fixation, ou en ajoutant éventuellement des contre poids.
Je passe ensuite à l’équilibrage en RA.
Ce processus m’a permis de pas mal améliorer mon suivi et mon guidage. Il n’est pas vraiment nécessaire de le faire à chaque sortie, tant que la configuration de l’ensemble du matériel utilisé reste le même.
Cette monture est fort sensible au déséquilibrage. En photo cela ne pardonne pas....

Richard Hendrick
14:34:58 - Richard - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 3 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


03 July 2020

Boite à flat
En m'inspirant de la réalisation d'astronomes amateurs ayant réussi à intégrer une
boite à flat dans le bouchon de leur newton 250, j'ai réalisé une petite boite à flat pour ma lunette 80 ED avec: l'imprimante 3D, un bout de fil électroluminescent et un morceau de plexiglas.

J'ai fait trois parties en impression 3D:

La plaque de fond avec l'emplacement pour le fil enroulé en spirale



Les flancs:



Et la plaque avant:



J'ai collé un morceau de papier alu sur la plaque de fond puis j'ai collé le fil EL en suivant la spirale:



J'ai assemblé la pièce de flanc:



puis une première plaque de plexi:

null



Enfin la plaque avant avec, à sa base, une seconde plaque de plexi (sans laquelle la spirale lumineuse restait visible au travers de la première plaque)



Et voilà le résultat dans le noir ....



Je ne devrais plus me relever à l'aube pour faire les flat avec un tee shirt blanc placé devant la lunette ....


Yves Piette


18:04:49 - Yves - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 6 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


28 June 2020

Mise au point automatique du Focus
Pour les bricoleurs, voici le dernier outil ajouté à mon attirail...
J'ai installé un auto focus afin d'améliorer la qualité de mes prises de vues, car j'ai de petites différences de focale avec mes filtres. Comme ma monture (AZEQ6) traîne déjà un peu la patte, ces différences viennent s'ajouter à mon suivi pas trop top.
A savoir que mon porte oculaire était déjà équipé d’un moteur pas à pas pour faire la mise au point, via un boîtier avec boutons poussoirs.
Donc je me suis inspiré de ceci:
"https://sourceforge.net/projects/arduinoascomfocuserpro2diy/"

C’est gratuit, mais le site propose aussi d’acheter tout l'équipement monté si on veut.
C'est un projet complet. Le schéma proposé est donné avec toutes les options possibles.



Pour ma part j'ai d'abord réalisé un montage basique.
J’ai gardé l’option boîtier boutons poussoirs....au cas ou un BUG viendrait m'emme.....:-)...



Voici mon boîtier



Ce Focuser travaille par Ascom, avec une interface facile à comprendre. Téléchargeable sur le site.



Le matos prend un peu de place, mais bon c'est OK, pas trop de poids.
On voit le boîtier en question avec la face plus claire. A droite mon alimentation + HUB USB.



Sequence Generator Pro, mon logiciel de capture, prend cet auto focuser en charge....top. Mais l'interface Ascom ne pas peut fonctionner en même temps que SGP.



Pas de problème, tous les réglages se retrouvent sur SGP.


Reste le côté programmation de l’arduino.
Tout le « Sketch » est téléchargeable sur le site. Il suffit d’activer dans le programme les options retenues pour son montage.
C’est même possible de faire travailler le tout en WIFI…

Richard Hendrick
14:34:40 - Richard - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 8 - Evaluation : 10.00

Veuillez évaluer cet article :
10 


18 May 2020

Essai double stack côté filtre bloquant (Solaire)
Un double stack de filtres Ha en solaire augmente le contraste.

Voici un essai avec un montage inhabituel sur un coronado SM60:
- A gauche une image prise avec le coronado SM60 et son filtre bloquant
- A droite, un filtre Ha de 1.5A a été ajouté derrière le filtre bloquant.









Alexandre
2020-May-16
Skywatcher 66ED
Coronado SM60
ASI174MM
20:53:23 - Alexandre - Catégorie : AstroBricolage
-----------------------------------------------------------------


Total des votes : 4 - Evaluation : 9.75

Veuillez évaluer cet article :
10 


Page suivante : 1|2|3|4|5|6|7|8